Punisher - War Zone

Venez nous raconter votre vie ici ! Si ça parle de SF c'est très bien, sinon bin c'est pas grave on vous aime bien quand même !

Modérateur : hatsumomo

Répondre
Avatar du membre
Septon
Akuma!
Messages : 456
Enregistré le : dim. janv. 20, 2008 2:50 pm
 : Cepton
Localisation : Helvetia

Punisher - War Zone

Message par Septon » mar. sept. 08, 2009 2:40 pm

Image

"Lors de sa croisade sanglante contre le crime organisé, le justicier Frank Castle alias The Punisher défigure et laisse pour mort le parrain de la pègre Billy Russoti. Dès lors, ce dernier fomente une terrible vengeance contre Castle. Sous le nouveau pseudonyme de Jigsaw, le criminel recrute une véritable armée de sbires assoiffés de sang..."


Après le désastreux The Punisher complètement hors-propos avec Thomas Jane et John Travolta (interrogatoire à la glace à l’eau inclus), la Fox et Marvel ont eu la bonne idée de rebooter la franchise, nous épargnant ainsi une suite au profit d’un nouveau départ, à l’image du dernier Hulk. Exit donc tout le casting du film précédant (ainsi que Thomas Jane et son petit air de Christophe Lambert) et place à une toute nouvelle approche de l’univers. Exit également les origines du personnage, et tant mieux, seuls quelques flash-back bien choisis nous rappellerons pourquoi il est devenu ce justicier impitoyable.

La crainte des fans était évidemment d’avoir encore une fois à faire à une trahison intégrale de la bande dessinée, avec un Punisher humaniste et une violence édulcorée. Et bien ils peuvent être rassurés, cette nouvelle adaptation est à 100% dans l’esprit de la collection Max scénarisée par Garth Ennis. En d’autres termes, voilà enfin le véritable Frank Castle à l’écran : froid, brutal et ultra-violent. Tu deals de la drogue ? Une balle dans la tête. Voici les méthodes de ce vétéran du Vietnam qui a juré de punir tous les criminels le jour où sa famille a été assassinée devant ses yeux. Dérangé ? Certainement, mais c’est pour ça qu’on l’aime, et honnêtement je ne souhaiterais pas mieux aux ordures qu’il exécute. Il représente en quelque sorte la face noire des USA, et peut-être celle de chacun de nous. C’est là où le personnage est intéressant, car même si certains peuvent être outrés par cette forme de justice expéditive, une part d’eux-mêmes ne peut que prendre plaisir à voir ces violeurs, tueurs en série et autres détraqués sadiques se faire trucider par le Punisher de la plus belle des manières.

Image

Le film est donc réalisé par Lexi Alexander (Hooligans), une femme qui a manifestement des couilles ! Car des couilles il en fallait pour nous livrer un film si jusqu’au boutiste, gore et politiquement incorrect. Ne vous attendez pas à un film de vengeance ou à un polar, il s’agit d’un pur comic-book movie exactement dans l’esprit déjanté et décomplexé qui a fait tout le succès du travail d’Ennis sur la série Max : des méchants très très méchants, des situations complètement too much, une bonne dose d’humour noir (la scène de la roquette - j’ai fini sous le canapé) et surtout une ultra-violence toujours aux limites de l’improbable (voir du rire et de la jubilation, selon votre sensibilité).

Image

Le scénario tient sur une feuille A5, l’intérêt du film est réellement de prendre son pied en regardant Frank Castle dessoudre des criminels (tous débiles et idiots) (et très méchants bien sûr) pendant 1 heure 30. C’est clairement assumé, et si le pari est réussi c’est sans aucun doute grâce à l'anglais Ray Stevenson (série Rome, jamais vu) qui campe un Punisher magistral ! C’est simple : il EST Frank Castle ! On le dirait sorti tout droit des comics. Une véritable machine à tuer (incroyablement crédible, on voit qu’il a subi un entrainement militaire intensif !) qui sait aussi se montrer réellement tourmenté et touchant dans quelques unes de ses scènes. Il dégage ce savant mélange de détermination, de souffrance et de tristesse avec une grande justesse.

Le super-vilain est Jigsaw (le Puzzle), incarné par Dominic West. J’avoue n’avoir jamais lu une aventure avec lui, mais je l’ai trouvé plutôt réussi dans ce film. Dominic West en fait des tonnes mais cela colle parfaitement avec le ton du film. A noter que la scène de sa défiguration est spécialement excellente, et celle où il découvre son apparence n’est pas sans nous rappeler le premier Batman de Tim Burton.

Image

La musique quant à elle ne m’a pas marqué, les morceaux orchestrés restent assez discrets et il y a quelques parties metal qui s’intègrent assez bien.

La photo est assez particulière, très fluo/flashy, tantôt dans les bleus/verts, tantôt dans les rouges/marrons ou les roses/violets, cela fait vraiment très comic-book et donne vraiment une identité propre au film.

Image


Au final, oui le scénario aurait pu être plus consistant, oui il y aurait pu y avoir encore d'avantage de mises à mort et de punitions, oui marre qu'on tue les super-vilains, mais cela reste des détails, car voilà enfin l’adaptation que tous les fans attendaient : un film sans prétention, une pure série B gore et brutale qui se révèle jouissive du début à la fin ! Ray Stevenson est impérial, un des meilleurs choix de casting de super-héros sans aucun doute. Lexi Alexander a parfaitement compris et retranscrit l’esprit du Punisher et merci mille fois à elle pour ça. Et non seulement le film ne se veut aucunement moralisateur (comme on aurait pu le craindre), mais en plus il se voit doté d’une bonne morale bien réac’ que je n’espérais même pas. (On peut dire que le film est pro-Punisher !)

Bref, Punisher – War Zone c’est brut, c’est pur, c'est le Mister Hyde d'Hollywood et ça punit sévère. J’en veux un autre !

Avatar du membre
loopiz
Administrateur - Site Admin
Administrateur - Site Admin
Messages : 1486
Enregistré le : jeu. nov. 24, 2005 6:29 pm
 : loopiz
 : loopiz
Localisation : live from paris

Re: Punisher - War Zone

Message par loopiz » mar. sept. 08, 2009 3:36 pm

le gentil américain vétéran de la guerre dont la famille a été tuée retourne dans son pays exterminer les méchants criminels

bordel quoi !
à l'heure de sin city, watchmen, dark knight j'suis désolé mais je ne peux plus mater des séries B aussi caricaturales que ça, aussi jouissives qu'elles peuvent être pour un certain public..
ça devient du "itchy et scratchy" à la sauce moralisatrice américaine, exactement ce dont ce pays a besoin tiens

Avatar du membre
Septon
Akuma!
Messages : 456
Enregistré le : dim. janv. 20, 2008 2:50 pm
 : Cepton
Localisation : Helvetia

Re: Punisher - War Zone

Message par Septon » mar. sept. 08, 2009 4:06 pm

T'es complètement passé à côté du truc pour le coup.

Dans les comics le Punisher est tout sauf représenté comme un héros (et encore moins un gentil), mais avant tout comme un gros malade qui est capable de faire exploser de sang froid la cervelle de son bon et loyal associé (Microchip) juste parce qu'il a utilisé de l'argent sale (récupéré sur des comptes mafieux) pour la bonne cause.

Quant au film ci-dessus, à l'image des travaux d'Ennis tout est complètement décalé, il suffit de voir la scène ou Jigsaw recrute des racailles sur fond de drapeau américain au vent (+ discours et musique appropriés) pour saisir tout le grotesque de la chose.
Bref c'est autant moralisateur qu'un Tarantino, faut être un peu grave pour prendre ce film au premier degré.

Avatar du membre
loopiz
Administrateur - Site Admin
Administrateur - Site Admin
Messages : 1486
Enregistré le : jeu. nov. 24, 2005 6:29 pm
 : loopiz
 : loopiz
Localisation : live from paris

Re: Punisher - War Zone

Message par loopiz » mar. sept. 08, 2009 5:22 pm

Septon a écrit :Une véritable machine à tuer (incroyablement crédible, on voit qu’il a subi un entrainement militaire intensif !) qui sait aussi se montrer réellement tourmenté et touchant dans quelques unes de ses scènes. Il dégage ce savant mélange de détermination, de souffrance et de tristesse avec une grande justesse.
ben écoute, ça doit être ta façon de présenter les choses, parceque ça ressemble furieusement à un gentil (tueur de méchant déterminé et triste).
mais si tu dis que ça doit être pris au deuxième degré (rappel :
Septon a écrit :un film sans prétention, une pure série B gore et brutale
), vais essayer de me forcer !

Avatar du membre
Septon
Akuma!
Messages : 456
Enregistré le : dim. janv. 20, 2008 2:50 pm
 : Cepton
Localisation : Helvetia

Re: Punisher - War Zone

Message par Septon » mar. sept. 08, 2009 5:52 pm

loopiz a écrit :ben écoute, ça doit être ta façon de présenter les choses, parceque ça ressemble furieusement à un gentil (tueur de méchant déterminé et triste).
Bah après ça va dépendre de ta sensibilité, de ta position face à la peine de mort, de jusqu'où tu t'identifies au personnage et de ce que tu appelles "un méchant". Pour moi un type qui menace quelqu'un avec un couteau pour lui voler son porte-feuille ou son portable on peut le descendre je vais pas pleurer, donc évidemment le personnage m'inspire la sympathie, mais après je doute que toute la population partage mon avis. Une bonne partie des lecteurs du Punisher trouvent le personnage détestable, et même moi j'irais pas boire un verre avec. C'est un gros sociopathe dépressif, on est loin du modèle du simple gentil revanchard...

loopiz a écrit :mais si tu dis que ça doit être pris au deuxième degré (rappel :
Septon a écrit :un film sans prétention, une pure série B gore et brutale
), vais essayer de me forcer !
Série B n'est pas incompatible avec second degré. ;)

Avatar du membre
JYP
Ex-Boss
Ex-Boss
Messages : 607
Enregistré le : sam. nov. 05, 2005 2:04 pm
 : JYPdesign
Localisation : Moyenmoutier
Contact :

Re: Punisher - War Zone

Message par JYP » mar. sept. 08, 2009 7:50 pm

J'ai vu ce film récemment dans le rayon DVD et j'ai été surpris qu'il y ait un second Punisher. Moi non plus je n'ai pas du tout aimé le premier et ton post m'a donné envie de jeter un oeil à celui-ci ;)

A bientôt pour mon verdict.
Image

Avatar du membre
hatsumomo
Chef Bios
Chef Bios
Messages : 964
Enregistré le : sam. nov. 05, 2005 10:58 am
Localisation : Monde Extérieur.

Re: Punisher - War Zone

Message par hatsumomo » mer. sept. 09, 2009 6:59 am

Abolitionniste convaincue et opposante farouche à toute forme de "milice" crypto chemise-brune, je n'avais pas une grande estime pour le Punisher... du moins avant que je ne lise les comics de Garth Ennis, qui a parfaitement su comprendre le fonctionnement du personnage, et à réussi le tour de force de faire des bd géniales sans pour autant le rendre sympathique. Donc oui, ça fonctionne, et on peut prendre son pied sans pour autant devenir un adepte de Poujade.
Yahou Yaoi, youpi yuri.

Avatar du membre
Akumatvayne!!!
Street Fighter
Messages : 142
Enregistré le : jeu. janv. 11, 2007 8:30 pm
 : Akumatvayne27
Localisation : Douai
Contact :

Re: Punisher - War Zone

Message par Akumatvayne!!! » mer. sept. 09, 2009 6:23 pm

Houla attention le film de couille par excellence...désolé...

Ce punisher war zone est une merveille.J'ai pris un pied immense à le matter.C'est du vrai punisher,Frank ne fait pas dans la dentelle et c'est juste ce qu'on lui demande.Et non ce n'est pas un héros mais plus un anti-héros,gentil mais pas trop.

Il aura fallu 3 films (et oui 3 car le tout 1er est une sous merde avec dolph ?lungred?)pour montrer la "finesse" de ce persos mais ça valait le coup d'attendre.Quand on pense au mauvais spiderman,4 fantastiques et mega giga ghost daube rider ce film s'en sort mais très très bien.

Deg' de l'édition DVD,encore une vulgaire couv' en carton sur un boitié plastique.

Désolé si ma critique ressemble plus à celle d'un gosse tout joyeux et non contructif mais voilà.

Avatar du membre
JYP
Ex-Boss
Ex-Boss
Messages : 607
Enregistré le : sam. nov. 05, 2005 2:04 pm
 : JYPdesign
Localisation : Moyenmoutier
Contact :

Re: Punisher - War Zone

Message par JYP » dim. sept. 13, 2009 9:07 pm

Ca y est, je l'ai vu ! ^^

Histoire de ne pas être méchant tout de suite, je vais parler de ce que j'ai apprécié : la violence ! Les têtes volent, le sang gicle bruyamment, les bouts d'organes tourbillonnent joyeusement et il faut avouer que cela fait toujours plaisir au sado-psychopathe qui sommeil (plus ou moins) en chacun de nous !
Ce qui me dérange davantage, c'est que cette violence visuelle cohabite plutôt mal avec la morale globale de l'histoire : certes notre Punisher est au moins aussi barbare que Conan face aux criminels mais il devient presque aussi couillon qu'un Bisounours face aux "gentils". J'avoue que cela me gène un peu, j'aurais imaginé la personnalité du "héros" encore plus torturée et la limite bien/mal beaucoup plus floue dans son esprit. Je pense que le film y aurait gagné en sérieux et en ambiance dérangeante. Là, on est face à un chamboultou de méchants qui amuse mais ne choque pas réellement.
Second point qui m'a sérieusement dérangé : les personnages et leur distribution. J'ai eu beau y mettre du mien mais je n'ai trouvé qu'un seul personnage intéressant dans ce film : le frère complétement frapadingue du grand méchant. Tous les autres sont fades, clichés et absolument sans charisme (la palme revient à Jigsaw qui en fait des tonnes et des tonnes dans un rôle déjà vu mille fois - Jetez un oeil au méchant dans "The Mask" c'est le même... sauf que c'est une parodie ^^-). Même le Punisher n'est pas très attachant... ni même repoussant, ce qui pose un peu problème pour un rôle titre.
Pour ce qui est du scenario, on ne peut pas dire que l'intrigue soit d'une grande originalité mais l'histoire se suit sans ennui, ce qui est déjà pas mal ^^. J'ai quand même trouvé cette dernière incohérente sur la fin, lorsque le Punisher décide de sacrifier son pote : il aurait du le faire 2 mn avant, lorsque son chargeur était plein, sa victoire aurait été plus rapide et il aurait moins morflé ^^. Encore ce côté Bisounours qui lui joue des tours et gâche notre plaisir.
Je terminerai par les points qui ne m'ont pas spécialement marqué : la musique et la réalisation. La première est plutôt sans âme mais tout à fait supportable, la seconde est correcte, avec quelques bonnes idées, mais se retrouve plombée par des ralentis souvent inutiles et prétentieux ainsi qu'un étalonnage numérique "bas de gamme" qui dégrade un peu trop l'image. Dommage.

Pour conclure, mon bilan sur ce film n'est pas aussi noir que cela : Certes ça sent un peut trop la série B (Z ?) à petit budget genre "Téléfilm de M6", avec ses trucages moyens et ses acteurs à la ramasse, mais ce film a tout de même le mérite de nous distraire pendant 1h30 avec de jolies scènes gores bien jouissives et un rythme soutenu. Le film est bien plus réussi que celui avec John Travolta mais ne correspond pas encore à ce que j'attends de ce genre d'adaptation. J'aurais imaginé quelque chose d'encore plus sombre, avec un héros 100% inhumain et un poil décalé dans un histoire moins morale, moins gentille mais toute aussi gore ! Dans le genre Film-BD trash barré, Doberman est bien plus réussi à mon goût (ouais ok, c'est pas une adaptation, y'a moins de contrainte et d'attente mais je verrais très bien un Punisher dans cet esprit).
Image

Répondre