Tests de jeux

Venez nous raconter votre vie ici ! Si ça parle de SF c'est très bien, sinon bin c'est pas grave on vous aime bien quand même !

Modérateur : hatsumomo

Avatar du membre
EvilRyu
Administrateur - Site Admin
Administrateur - Site Admin
Messages : 2463
Enregistré le : dim. févr. 26, 2006 6:27 pm
Localisation : En course vers l'amour!
Contact :

Re: Tests de jeux

Message par EvilRyu » mer. mars 18, 2020 7:01 am

Pardon enculé?
Image

Avatar du membre
Ray
Saint Père des Liens
Messages : 1415
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 12:45 pm
Localisation : Dijon

Re: Tests de jeux

Message par Ray » mer. mars 18, 2020 7:11 am

EvilRyu a écrit :
mer. mars 18, 2020 7:01 am
Pardon enculé?
de la MERDE ton crisis core, rendez moi mes dix heures de vie perdues

Avatar du membre
Ray
Saint Père des Liens
Messages : 1415
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 12:45 pm
Localisation : Dijon

Final Fantasy XII

Message par Ray » mar. avr. 07, 2020 2:48 am

Image
Final Fantasy XII
INTRO
Petit test de FF12 que je viens de terminer sur PC après 90 heures inoubliables. On va commencer par le commencement: le port PC est parfait! J'ai pas eu un seul bug du début à la fin. Contrôles clavier + souris = nickel! Et je me suis pas autant amusé depuis FF7. Le jeu est excellent, c'est vraiment un chef d'oeuvre même s'il est pas parfait à 100%. Qu'est ce que FF12? Pour faire simple, prenez un moule à la forme ARPG. Jetez y du Final Fantasy Tactics et du Vagrant Story (même directeur), puis mélangez bien les deux. Mettez tout ça à la sauce Steampunk, ajoutez quelques morceaux de Star Wars ainsi qu'un brin de MMORPG. Voilà, vous avez Final Fantasy 12, un jeu qui en 2006 était en avance majeure sur son temps! Graphiquement pas une seule ride, super beau grâce au remaster HD, 1080p@60fps parfaitement fluide.

HISTOIRE
L'histoire est très politique, on est jeté en pleine bataille entre royaumes, et très sérieuse, même si le ton n'est pas toujours dramatique. Une touche d'humour est apportée par certains persos et autres PNJ. C'est très inspiré de Star Wars, mais à la sauce Shakespeare, comme Vagrant Story et Final Fantasy Tactics. L'empire du nord, Arcadia, envahit le royaume central de Dalmasca, et la princesse rejoint la résistance avec une poignée de compagnons, dont on va suivre l'épopée magistrale à travers le monde très varié d'ivalice (commun à vagrant story et final fantasy tactics). C'est SUPER bien écrit. Ce n'est pas une simple quête du bien contre le mal, ici même la faction adverse fait preuve d'humanité, et s'avère souvent divisée, par exemple par les généraux qui refusent d'obéir... Face aux opportunistes sans foi ni loi, leur opposés. Les personnages sont complexes, et on s'attache à eux facilement. Même Vaan, le narrateur, finit par grandir alors qu'au début c'est un vrai gamin. La traduction tout comme le doublage en anglais sont, mais alors là, HYPER réussis. Du travail de professionnel acharné. La musique orchestrale de Hitoshi Sakimoto est, comme à son habitude, une réussite majeure, et qu'est ce qu'elle est riche! Pas moins de 100 morceaux à écouter dans la bande son, soit six heures...

SYSTEME
Passons au système du jeu. Si vous pensiez que tout ça c'était déjà trop beau, bah attendez de vous lancer dans le système de ce Final Fantasy. C'est l'extase. Il y a douze "jobs" à choisir (mage noir, chevalier...) et franchement, ils ont pas fait mieux comme système de classe. On peut choisir deux jobs par perso, et après on remplit une grille avec des skills qu'on achète avec des points gagnés en combattant les adversaires et autres monstres du jeu. Ces points permettent de débloquer des licences sur la grille, et ainsi ouvre la voie aux abilités de chaque personnage (notamment les magies par exemple) ainsi que la capacité à porter tel ou tel équipement. On peut ainsi faire des combinaisons originales comme Mage Blanc/Mage Noir, ou Samurai/Chevalier, et profiter de synergies efficaces sur le papier comme au combat. L'idéal est d'avoir la formation traditionnelle tank-healer-DPS. Sur les six persos, on joue avec trois d'entre eux à la fois, mais comme dans un tag team battle, on peut changer de formation à tout moment. Si vous perdez un perso par exemple, vous pouvez le remplacer par un autre des six.

GAMEPLAY
Donc ça, c'était le système général. Pour ce qui est du gameplay, on nage en plein ARPG. C'est en temps réel, avec des temps de préparation pour chaque action (attaque, etc). On s'éloigne beaucoup du ATB, le fameux tour par tour classique de Final Fantasy, pour une approche hybride action / RPG. Et la couronne dans tout ça, c'est que vu la vitesse (ajustable) à laquelle va le combat, on peut assigner des scripts à suivre pour chacun de ses persos, qui s'appellent les "gambits". On est libre de les utiliser ou pas, ils ne sont pas indispensables mais quand même bien pratiques. Par exemple, on peut mettre un gambit qui dicte "SI allié en dessous de 50% HP, ALORS lancer guérir sur allié". C'est comme de l'informatique et franchement c'est HYPER pratique pour automatiser les combats. Et là le combat devient fluide, vous permettant ainsi de vous concentrer sur la stratégie parfois très ardue des combats, en particulier contre les boss, où toute erreur peut être fatale.

CONTENU
Là, le jeu prend son ampleur à 100%. Il est tout simplement RICHE!!! C'est phénoménal. Il y a vrament PLEIN de choses à faire, les maps sont énormes et absolument pas linéaires, contrairement au 10 où on avance tout droit partout. La caméra est libre au passage, mais petit bémol elle pose des problèmes contre les monstres les plus massifs. Il y a un "clan des chasseurs" dans le jeu, qui vous confie des contrats pour chasser certains monstres uniques hors normes, et chacun d'entre eux sera un véritable casse-tête chinois de stratégie pour les vaincre un par un (au niveau adéquat bien sûr). Le jeu offre un contenu hors pair, plein de surprises et de quêtes à accomplir, avec des récompenses qui en valent le coup. Et le design de l'environnement, tandis qu'on fait des va-et-vient pour compléter ces quêtes, reste à ce jour un des plus beaux jamais conçus dans un RPG. Une merveille d'architecture, inspirée par l'antiquité gréco-romaine et le moyen orient. D'ailleurs, les lieux à visiter sont tous très différents: désert, forêts, jungles, plaines, marais, montagnes, égoûts, tunnels, mines, tours, donjons, cités perdues, cité flottante... Magnifique visuellement.

VERDICT
Voilà, j'espère que mon test vous a plu, merci d'avoir lu jusqu'ici. Si vous vous demandez "pourquoi la note", c'est parce que ce jeu a un défaut unique mais majeur qui lui fait perdre un demi point... C'est qu'il n'a pas vraiment de personnage principal et que le soi disant héros de l'histoire, Vaan, n'a aucun charisme - alors que la princesse Ashe est beaucoup plus importante. C'est malgré ça un de mes FF favoris, juste en dessous du 7. Très mature, avec un monde hyper riche, des quêtes annexes à tomber, et surtout un gameplay fluide et addictif.

Note: 9.5/10

Avatar du membre
veja
Faux-courageux au regard si fragile
Faux-courageux au regard si fragile
Messages : 2486
Enregistré le : ven. nov. 04, 2005 10:38 pm
Localisation : Le néant des codes perdus MS-DOS
Contact :

Re: Tests de jeux

Message par veja » mar. avr. 07, 2020 10:46 am

Alors, j'ai fait la moyenne de toutes les notes que tu as données ici : 9.05/10. Tu as tendance à être dithyrambique :p J'ai quand même voulu comparer à d'autres échelles de notations de jeux vidéos et la seule que j'ai trouvée, c'est la note moyenne sur Metacritics (lien) qui est de 6.7/10 chez les utilisateurs.

On peut donc dire que dans un système de notation "normal", Final Fantasy XII serait noté 8.2/10, ce qui reste une bonne note, il faut être honnête...
Image

Avatar du membre
Ray
Saint Père des Liens
Messages : 1415
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 12:45 pm
Localisation : Dijon

Re: Tests de jeux

Message par Ray » mar. avr. 07, 2020 5:21 pm

veja a écrit :
mar. avr. 07, 2020 10:46 am
Alors, j'ai fait la moyenne de toutes les notes que tu as données ici : 9.05/10. Tu as tendance à être dithyrambique :p J'ai quand même voulu comparer à d'autres échelles de notations de jeux vidéos et la seule que j'ai trouvée, c'est la note moyenne sur Metacritics (lien) qui est de 6.7/10 chez les utilisateurs.

On peut donc dire que dans un système de notation "normal", Final Fantasy XII serait noté 8.2/10, ce qui reste une bonne note, il faut être honnête...
mec c'est normal, je choisis mes jeux. t'as cru que j'allais pondre des tests de jeux qui sont déjà merdiques? la seule fois où je me suis fait avoir c'est avec crisis core... :wink: :wink: :wink:

Et la notation utilisateurs de metacritic c'est le gros bordel, ils font du review bombing quand ya un DRM, sans absolument tenir compte de la qualité du jeu. Mass effect 3 par exemple avait une fin merdique mais tout le jeu était solide. Ils lui ont mis genre 4/10 à force de spammer des zéro sur dix.

PS: FF12 a 9.2 sur metacritic, et à ce propos, c'est très dur de dépasser 90% sur ce site, rare de chez rare

https://www.metacritic.com/game/playsta ... antasy-xii

Avatar du membre
psychogore
Coupeur de feu
Messages : 1229
Enregistré le : sam. nov. 05, 2005 10:45 pm
Localisation : Dans le maquis (home sweet home !)

Re: Tests de jeux

Message par psychogore » mar. avr. 07, 2020 9:49 pm

Et bien, perso j'ai fait ce FFXII, et je serais loin d'etre aussi enthousiaste. L'histoire et le lore sont bons, tres bon même, et j'hesiterais pas à dire que c'est mieux que FFVII en ce qui me concerne : on suit un groupe à peu pres coherent, avec un objectif bien clair, et du contexte politique bien exploité. Graphiquement je juge pas, c'est un jeu ps2 avec des textures lissées, mais comme c'est conçu avec bon gout il n'y a rien à redire.

Non, ce qui me chagrine c'est le gameplay. J'ai fait le jeu sur PC (version Zodiac Age donc), et je dois dire que pour une fois je regrette la presence du systeme de classes. Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas en changer, et que les capacités et la progression sur l'échiquier des talents est absurde. Sur certaines classes, on debloque des permis pour utiliser certaines armes en debut de jeu (genre c'est les premiers permis qu'on débloque pour cette classe), et les armes en questions se trouvent.... à la fin du jeu ! De plus, certaines classes sont pourries, elles se font one-shot et n'offrent pas d'avantage offensif réel... Si on ajoute à ça le fait que gagner des points de classe est particulierement long et laborieux, ben la progression sur l'arbre de competences est fastidieuse.
Je passe sur le systeme d'invocation qui debloque des ponts entre classes pour les personnages, et j'arrive au coeur du gameplay : les gambits.
Pour faire simple, les gambits sont des triggers (genre Si l'ennemi a moins de 10% de hp ou Si un equipier est empoisonné etc.), qu'on associe à des actions. En clair, on programme l'IA de notre petit groupe. Chouette hein ? Ben en fait oui... quand on se balade sur la map... et que les monstres sont 2 niveaux en dessous... et qu'ils n'ont pas des defenses bizarres, c'est genial, on ne touche plus les boutons d'action quand on se balade. Par contre, si on tombe sur un boss ou un adversaire necessitant une tactique moins ordinaire c'est tres vite laborieux pour imposer les commandes manuelles aux personnages.

Pour faire court : une aventure qui se laisse vivre, mais un gameplay qui finit par frustrer sur la fin, le genre de jeu qu'on ne fait qu'une fois, et avec aucune envie de refaire l'aventure ou de tout explorer pour ma part.

7/10
nobody akuma kills stays dead now.

that guy is gonna get a complex . -Mr List from SRK

Les aberrations de gameplay : Psycho qui fait des loops avec Oro. Evilryu
"bon, il reste 1/4 d'heure, ce sera vite torché : je vous prend chacun un match à 3.2, histoire vous mettre une branlée chacun !"

Avatar du membre
veja
Faux-courageux au regard si fragile
Faux-courageux au regard si fragile
Messages : 2486
Enregistré le : ven. nov. 04, 2005 10:38 pm
Localisation : Le néant des codes perdus MS-DOS
Contact :

Re: Tests de jeux

Message par veja » mar. avr. 07, 2020 10:27 pm

Mais l'histoire est si bien que ça ? Honnêtement, j'ai acheté le jeu sur PS2 à l'époque de sa sortie et je l'ai bien entamé. J'ai vraiment tenu pas mal mais je me faisais tellement CHIER dans l'histoire que j'ai vraiment fini par abandonner... Déjà, on m'avait vendu une "complexité politique hallucinante" alors que perso, ça va, j'ai vu un contexte en deux dimension au lieu de l'unique dimension habituelle. J'aime pas qu'on me prenne pour un con.
Image

Avatar du membre
psychogore
Coupeur de feu
Messages : 1229
Enregistré le : sam. nov. 05, 2005 10:45 pm
Localisation : Dans le maquis (home sweet home !)

Re: Tests de jeux

Message par psychogore » mar. avr. 07, 2020 10:59 pm

Ha ben, c'est du Final Fantasy, c'est pas une simulation géopolitique non plus. Mais l'histoire a 2 choses pour elle :
-On sent vraiment qu'on est au milieu d'une guerre, ce qui est rarement le cas dans ce genre de RPG. Le seul autre FF qui m'a fait cet effet c'est le 9. Il y a une vraie tension, on voit des exodes, bref, c'est plus sérieux que d'habitude.
-On voit que les 3 (désolé du spoil) camps ont des intérêts divergeant, mais que les gens qui les composent ne sont pas tous des salauds.

Après, avoir un bon scenario ne fait pas tout. J'avais fait Dragon quest VI, le scenar' est stylé, mais le gameplay est teeeeeeeellement à chier que je préfère oublier ce jeu !

J'ai tendance à me focaliser sur le gameplay, mais apres, disons qu'il faut parfois voir les thematiques traitées plus que l'histoire.
Par exemple, quand on voit FFX-2, si on s'arrete à l'esthetique, on passe à coté du theme du jeu : le deuil, la fuite du passé et le fait de forger son destin. (bon, celui là il est vraiment à part, un peu comme lightning returns où tout est fait pour te rappeler que des fois tu dois echouer)

Finalement, FFXII c'est aussi une histoire de Deuil
-La princesse qui essaie de faire le deuil de son mari
-le hero qui doit faire le deuil de son frere
-le capitaine qui doit faire le deuil d'un pere devenu fou
-la bunny-girl qui vit en exil
-le chevalier deshonnoré vis à vis du frere qui l'a trahi
-le petit prince qui devra se resoudre à abattre son frere pour arreter le massacre
Une longue liste de renoncements douloureux quoi...
nobody akuma kills stays dead now.

that guy is gonna get a complex . -Mr List from SRK

Les aberrations de gameplay : Psycho qui fait des loops avec Oro. Evilryu
"bon, il reste 1/4 d'heure, ce sera vite torché : je vous prend chacun un match à 3.2, histoire vous mettre une branlée chacun !"

Avatar du membre
Ray
Saint Père des Liens
Messages : 1415
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 12:45 pm
Localisation : Dijon

Re: Tests de jeux

Message par Ray » mer. avr. 08, 2020 12:37 am

psychogore a écrit :
mar. avr. 07, 2020 9:49 pm
Non, ce qui me chagrine c'est le gameplay. J'ai fait le jeu sur PC (version Zodiac Age donc), et je dois dire que pour une fois je regrette la presence du systeme de classes. Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas en changer, et que les capacités et la progression sur l'échiquier des talents est absurde. Sur certaines classes, on debloque des permis pour utiliser certaines armes en debut de jeu (genre c'est les premiers permis qu'on débloque pour cette classe), et les armes en questions se trouvent.... à la fin du jeu ! De plus, certaines classes sont pourries, elles se font one-shot et n'offrent pas d'avantage offensif réel... Si on ajoute à ça le fait que gagner des points de classe est particulierement long et laborieux, ben la progression sur l'arbre de competences est fastidieuse.
#1 on peut changer sur xbone et switch, et sur PC également avec soit une manipulation spécifique, soit un mod. Donc si on se trompe de job on peut changer en cours de route et réassigner tous les points.
#2 les armes de fin se trouvent très loin du point de départ de la grille échiquier, et ya toujours une progression fluide équipement/skills
#3 c'est très facile de trouver des golden amulets qui doublent les LP, et les hunts en rapportent 50 d'un coup: j'avais rempli toutes les grilles vers 2/3 du jeu
#4 les jobs qui n'apportent pas assez de cellules "HP+" doivent être couplés avec un autre job qui en apporte, il ne faut pas oublier que chaque perso a DEUX jobs et non un seul (les guides aident beaucoup)

Avatar du membre
EvilRyu
Administrateur - Site Admin
Administrateur - Site Admin
Messages : 2463
Enregistré le : dim. févr. 26, 2006 6:27 pm
Localisation : En course vers l'amour!
Contact :

Re: Tests de jeux

Message par EvilRyu » mer. avr. 08, 2020 8:59 am

Perso je l'avais fait à sa sortie, et meme si j'avais passé un bon moment, je suis assez d'accord avec Psycho sur le fait qu'il ne donne pas envie d'y revenir. Pourtant j'etais dans une super ambiance, avec des collocs qui participaient au spectacle.
Pour moi ce jeu ne vaut pas plus de 7/10
Image

Avatar du membre
psychogore
Coupeur de feu
Messages : 1229
Enregistré le : sam. nov. 05, 2005 10:45 pm
Localisation : Dans le maquis (home sweet home !)

Re: Tests de jeux

Message par psychogore » mer. avr. 08, 2020 10:38 am

Ray a écrit :
mer. avr. 08, 2020 12:37 am
psychogore a écrit :
mar. avr. 07, 2020 9:49 pm
Non, ce qui me chagrine c'est le gameplay. J'ai fait le jeu sur PC (version Zodiac Age donc), et je dois dire que pour une fois je regrette la presence du systeme de classes. Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas en changer, et que les capacités et la progression sur l'échiquier des talents est absurde. Sur certaines classes, on debloque des permis pour utiliser certaines armes en debut de jeu (genre c'est les premiers permis qu'on débloque pour cette classe), et les armes en questions se trouvent.... à la fin du jeu ! De plus, certaines classes sont pourries, elles se font one-shot et n'offrent pas d'avantage offensif réel... Si on ajoute à ça le fait que gagner des points de classe est particulierement long et laborieux, ben la progression sur l'arbre de competences est fastidieuse.
#1 on peut changer sur xbone et switch, et sur PC également avec soit une manipulation spécifique, soit un mod. Donc si on se trompe de job on peut changer en cours de route et réassigner tous les points.
#2 les armes de fin se trouvent très loin du point de départ de la grille échiquier, et ya toujours une progression fluide équipement/skills
#3 c'est très facile de trouver des golden amulets qui doublent les LP, et les hunts en rapportent 50 d'un coup: j'avais rempli toutes les grilles vers 2/3 du jeu
#4 les jobs qui n'apportent pas assez de cellules "HP+" doivent être couplés avec un autre job qui en apporte, il ne faut pas oublier que chaque perso a DEUX jobs et non un seul (les guides aident beaucoup)
#1 Sur PC c'est uniquement via un mod. Autrement dit c'était pas prevu, et ça n'a pas été patché.
#2 Sur la classe "Machinist" (celle qui donne acces aux fusils) on a acces tres rapidement à des cases "Mesures", permettant d'utiliser les sextants et autres instrument (genre c'est 5 cases au debut), alors que le premier d'entre eux se trouve à plus de la moitié du jeu.
#moi et les consommables ça fait 2.
#4 On en revient au probleme eternel de ces jeux : il faut un putain de guide pour ne pas ruiner son setup.
nobody akuma kills stays dead now.

that guy is gonna get a complex . -Mr List from SRK

Les aberrations de gameplay : Psycho qui fait des loops avec Oro. Evilryu
"bon, il reste 1/4 d'heure, ce sera vite torché : je vous prend chacun un match à 3.2, histoire vous mettre une branlée chacun !"

Avatar du membre
Ray
Saint Père des Liens
Messages : 1415
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 12:45 pm
Localisation : Dijon

Re: Tests de jeux

Message par Ray » mer. avr. 08, 2020 3:55 pm

psychogore a écrit :
mer. avr. 08, 2020 10:38 am
#1 Sur PC c'est uniquement via un mod. Autrement dit c'était pas prevu, et ça n'a pas été patché.
#2 Sur la classe "Machinist" (celle qui donne acces aux fusils) on a acces tres rapidement à des cases "Mesures", permettant d'utiliser les sextants et autres instrument (genre c'est 5 cases au debut), alors que le premier d'entre eux se trouve à plus de la moitié du jeu.
#moi et les consommables ça fait 2.
#4 On en revient au probleme eternel de ces jeux : il faut un putain de guide pour ne pas ruiner son setup.
Alors ce coup ci, tu peux pas me faire le coup du "mod pas bien", parce que je le redis, sur xbone & switch c'est possible, c'est juste qu'ils sont pas foutus de patcher ou mettre à jour sur PC & PS4. Ensuite pour les sextants c'est pas l'arme principale du machiniste, c'est un outil secondaire pour s'auto infliger un statut bénéfique qu'on peut cast à la place (d'où utilité des sextants = proche de zéro). Quand aux builds, le jeu a beau être complexe, il n'en reste pas moins facile, et les builds n'ont que peu d'importance.

Avatar du membre
veja
Faux-courageux au regard si fragile
Faux-courageux au regard si fragile
Messages : 2486
Enregistré le : ven. nov. 04, 2005 10:38 pm
Localisation : Le néant des codes perdus MS-DOS
Contact :

Re: Tests de jeux

Message par veja » mer. avr. 08, 2020 4:27 pm

En vrai, ça a attisé ma curiosité. Peut-être que je vais installer la version HD pour redonner une chance au jeu...
Image

Avatar du membre
Ray
Saint Père des Liens
Messages : 1415
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 12:45 pm
Localisation : Dijon

Re: Tests de jeux

Message par Ray » mer. avr. 08, 2020 4:32 pm

veja a écrit :
mer. avr. 08, 2020 4:27 pm
En vrai, ça a attisé ma curiosité. Peut-être que je vais installer la version HD pour redonner une chance au jeu...
gambare sempai!

Avatar du membre
Ray
Saint Père des Liens
Messages : 1415
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 12:45 pm
Localisation : Dijon

Planescape Torment

Message par Ray » ven. mai 01, 2020 6:53 pm

Voilà, je viens de finir Planescape Torment auquel je donne un 10/10. Oui, c'est mérité.

C'est un RPG proche d'un roman interactif (l'aventure dont vous êtes le héros) dont le personnage principal est profondément tourmenté par son amnésie et son immortalité. Il ne sait pas qui il est, il n'a pas de nom, et il n'a aucune idée des origines de son immortalité. Ses incarnations passées ont commis différentes actions dont de graves crimes auquels il doit se montrer responsable. Au début du jeu, un seul indice tatoué sur la peau (beaucoup de similitudes avec le film Memento de Nolan sorti un an après). Cet indice dit "trouve Pharod" et c'est ainsi que l'aventure commence.

Les personnages qui accompagnent le héros sont très originaux: un crâne enchanté qui flotte et sort constamment des blagues bien cocasses, une succube particulièrement cultivée, un assassin mi-démon mi-humain, un githzerai (une race exotique de l'univers donjons & dragons), un automaton avec quatres bras, une armure maudite... Les liens qui se tissent avec ces personnages, grâce à la profondeur et la quantité des dialogues avec eux, offrent une grande richesse au jeu. Celui-ci voit son intérêt se situer dans la discussion plutôt que dans le combat. Le gameplay se situe plus autour de skills checks dans les nombreuses conversations, qui permettent d'éviter nombre de conflits physiques, à condition d'avoir l'intelligence et le charisme nécessaire (deux attributs du personnage, dont on gagne des points à allouer pour chaque level up).

Là où le jeu est une tuerie en tout cas, c'est dans sa narration. C'est plus une aventure textuelle qu'un jeu de rôle parfois. Chris Avellone, l'auteur et lead designer du jeu, a pondu son chef d'oeuvre ici. Les dialogues sont bien prononcés et offrent énormément d'issues avec un choix à foison, tandis que la description des rencontres, des objets avec lesquels on interagit relève bel et bien d'un roman de dark fantasy. Et quelle histoire! On retrouve non seulement de la religion, mais aussi et surtout de la métaphysique (réflections sur la mort, la vie, l'univers, la foi)... Avec beaucoup de philosophie, notamment le monde des idées de Platon, l'existentialisme, en passant par le nihilisme. Il y a bien sûr une grande inspiration dans la mythologie, mais contrairement à baldur's gate, ici on réinvente ces concepts plutôt que de les emprunter. Par exemple, la trame principale à savoir l'immortalité et les réincarnations du protagoniste, nous feront fortement penser à l'hindouisme.

Cependant, le monde de Planescape Torment doit sa grandeur non seulement à sa richesse textuelle mais aussi esthétique. C'est très original, inspiré de légendes et de religions à tout va. L'architecture des bâtisses fait penser à un univers complètement exotique, jamais conçu auparavant. Le jeu de l'imaginaire reste ici un pari clairement réussi, avec des maps et des effets super beaux pour un jeu de 1999 (d'ailleurs je vous conseille la nouvelle édition, qui corrige de nombreux bugs). On se retrouve perdus dans cet univers à la fois si charmant, si aliénant, pesant, oscillant entre paganisme européen et shamanisme africain. Le tout présenté dans une bande son particulièrement atmosphérique signée Mark Morgan (Fallout 1&2) avec des thèmes récurrents mémorables.

J'attaque à présent, et enfin, the Witcher 3! (que j'ai déjà commencé à vrai dire, stay tuned :wink: )

Répondre